www.industrie-afrique-du-nord.com
MEDIAWORLD

"Volez dans votre ville" : le projet futuriste d'aérotrains de Supraways

Pour pallier l'engorgement des métropoles, une start-up lyonnaise veut révolutionner le marché des transports avec son aérotrain et son slogan futuriste : "Fly in your city". Comprenez : "volez dans votre ville".

Volez dans votre ville : le projet futuriste d'aérotrains de Supraways
Supraways, le transport aérien de demain contre les embouteillages urbains ? C'est l'idée d'une start-up française qui a développé ce projet, entre aérotrain et téléphérique, avec pour objectif de désengorger les villes.

Imaginez. Vous êtes coincé dans les bouchons, le matin, pour aller travailler ou pour votre départ en week-end de la Toussaint. Vous levez la tête, et sur le bord de la route, vous voyez des cabines avec 7-8 personnes à l’intérieur, qui circulent à toute vitesse, à une dizaine de mètres en hauteur. Cela ressemble à de la science-fiction. Pourtant, on pourrait bientôt en voir un peu partout dans le pays. Ça s’appelle le Supraways. C’est une technologie française, comme un aérotrain, mais à l’envers, puisque la cabine est suspendue à son rail comme un téléphérique.


Plus rapide qu'un métro

Il peut faire des pointes à 130 Km/h mais en moyenne, il roulera plutôt à 80-100 km/h entre les villes. C’est donc plus rapide qu’un tramway, un métro ou un téléphérique.

Une douzaine de villes sont déjà intéressées. Les plus avancées sont Saint-Quentin-en-Yvelines, notamment pour desservir les futurs sites Olympiques de Paris 2024. Les villes de Thionville dans la Moselle et la métropole Lilloise (Nord) sont également séduites par le concept. L’objectif sera de désengorger les nationales et certaines portions d’autoroute.


Des installations très rentables

Le gros avantage de cet aérotrain à l’envers, c’est qu’il a besoin de très peu de surface au sol. À Lille, par exemple, on l’imagine sur le terre-plein central de l’autoroute, l’installation sera beaucoup plus simple. D'après leurs calculs, cela reviendrait 2 à 3 fois moins cher qu’un tramway et 15 fois moins qu’un métro, puisqu'il n’y a rien à creuser. De plus, compte tenu du fait qu’il ne possède pas de chauffeur, le coût d’exploitation est lui aussi très faible.

Pendant longtemps, la voiture individuelle cumulait la plupart des innovations mais avec les bouchons, la pollution et la transition énergétique, c’est désormais dans les transports en commun qu’il faut s’attendre à de gros changements.

www.europe1.fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)