www.industrie-afrique-du-nord.com
Faiveley

Faiveley Transport réhabilite des trains Görlitz de CFR en Roumanie

La société Görlitz, aujourd’hui intégrée dans le groupe Bombardier, a été un pionnier des trains à deux niveaux dans les années 50. L’Europe de l’Est reste très équipée de ces trains. C’est aussi le cas en Roumanie ou la compagnie locale (CFR) ont lancé a programme ambitieux de réhabilitation. Sur ce projet, Faiveley Transport a, d’une part, installé des systèmes HVAC et de vidéosurveillance pour le confort et la sécurité des passagers, d’autre part, remplacé les systèmes de freinage afin d’atteindre des vitesses d’exploitation de 15 à 20% supérieures. A travers cette réalisation, qui implique 140 voitures, Faiveley Transport prouve sa capacité à traiter des réhabilitations nécessitant une ingénierie importante et se place en bonne position pour réaliser les projets de ce type.

Faiveley Transport réhabilite des trains Görlitz de CFR en Roumanie
La question du freinage était sans doute la plus complexe à gérer, car s’agissait de d’intégrer un nouveau système plus puissant en lieu et place de l’existant. La démarche de Faiveley Transport a été de déplacer un bogie jusqu’à son centre de recherche et développement suédois. Ainsi la société a pu non seulement concevoir une solution adaptée et a pu aussi la tester. La solution Faiveley, dénommée DFCB, est en fait très compacte, ce qui a permis un gain de capacité de freinage dans le même espace. « La principale difficulté technique a en fait été de modifier le système de tringles qui présentait des problèmes de fiabilité », explique Luigi Colmano de Faiveley Transport. Par ailleurs, une commande électronique a substitué le système existant.

« Au global, la solution est plus performante, plus fiable, plus facile à maintenir, mais aussi le bogie est plus léger. Le gain est d’une tonne par voiture », conclut Luigi Colmano.

Les tests d’homologation sont en cours et permettent une vitesse d’exploitation de 140 km/h, soit un gain de 20 km/h.

Les chemins de fer roumains (CFR) ainsi que REMAR SA ont une démarche de choix du système HVAC plutôt classique dans l’industrie, mais assez rare dans le ferroviaire : ce fût à Faiveley de proposer une solution. Le but était de laisser l’équipementier apporter toute sa valeur ajoutée sur l’aide à spécification. Les CFR avaient également l’objectif de s’appuyer sur un système standard déjà éprouvé et qui par effet de volume est aussi moins cher. La nécessité de tenir des délais extrêmement courts ont aussi participé au choix d’une solution standard.

Le choix a donc été d’adopter une solution existante en France sur des rames 2N. Elle a néanmoins été adaptée. Premièrement, pour des raisons de climat plus contrasté, ce sont deux unités qui ont été installées par voiture au lieu d’une seule pour l’application en France. Les unités HVAC sont placées en toiture. Deuxièmement, quelques adaptations ont été apportées pour tenir compte des conditions d’exploitation en Roumanie, à l’image d’une sécurité supplémentaire sur le réchauffeur électrique.

François PEREZ, de Faiveley Transport à Leipzig, explique : « Les chemins de fer roumains ont un parc assez ancien, en revanche leur approche est moderne. Notre partenaire REMAR SA comme les CFR ont aussi une excellente compétence ferroviaire. Le démontage des rames et leur remontage ont été particulièrement bien menés ».

Omer MADRA, directeur de MADRA Trade et partenaire commercial de Faiveley en Roumanie, ajoute : « L’accueil réservé à Faiveley est très positif et ce n’est pas par hasard. La direction du groupe s’implique et les ingénieurs de Faiveley connaissent très bien ce marché à force d’être très souvent présents sur le terrain et ce depuis longtemps ».

« A présent, avec REMAR SA, nous disposons d’une expérience très concluante qui nous permet de pouvoir proposer des solutions très attractives aux autres réseaux équipés de train 2N Görlitz. Nous pensons à la Pologne, mais aussi à la République Tchèque, à la Hongrie ou à la Bulgarie », conclut OMER MADRA.

Légende: Bogie, avant et après la réhabilitation : la structure est plus simple, tandis que le système de freinage est non seulement plus efficace, mais aussi plus fiable et plus facile à maintenir.

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)